Des premiers cris de ralliement dans les champs de coton jusqu'au strass des music-halls en passant par les rassemblements exaltés des églises baptistes, cet ouvrage retrace l'épopée des musiques sacrées noires américaines. Une histoire de chagrins et d'éclats de rires, de sueur et d'humilité, de chapelles et de beuglants, de glorieuses névroses et de douloureuses pudeurs. Nourris autant de souffrances terrestres que d'espoirs célestes, de révoltes que de louanges, les chants qui rythment cette aventure humaine n'ont cessé de témoigner d'une force spirituelle et d'une spontanéité d'expression que nombre d'interprètes et ensembles vocaux célèbres ont popularisées à travers le monde.

Les divers courants musicaux qui ont contribué à irriguer et enrichir cet univers artistique sont ici situés dans leur contexte historique, géographique, politique et socio-économique. Les compositeurs emblématiques, ainsi que les " petits maîtres " ou les prêcheurs de circonstance, y sont traités avec le souci constant de respecter la chronologie, les évocations stylistiques, les références discographiques, les filiations et les ruptures esthétiques.
Après avoir déroulé le fil qui relie tous les jalons de l'art vocal religieux dans la communauté noire américaine, cette saga s'achève sur un état des lieux de la scène actuelle, sur les tentations modernistes et les perspectives offertes aux nouvelles générations.